in

Quelle assurance pour le métier de plombier ?

Le métier de plombier est une fonction à risque. Mais heureusement, il est possible de souscrire à des assurances qui peuvent garantir des dédommagements. Entre les installations, les réparations et tous travaux liés à la construction et la plomberie, souscrire à une assurance constitue une option plus qu’indispensable. Mais laquelle ?

Les assurances professionnelles

Les installateurs sanitaires peuvent actuellement recourir à deux sortes de couvertures professionnelles : d’une part, une assurance décennale et d’autre, une RC pro.

Une assurance décennale pour plombier

Une assurance décennale plomberie est la garantie conférée à tous les plombiers professionnels afin de couvrir les dégâts qu’ils auraient pu causés sur des œuvres en finition. Même si ce type d’assurance n’est pas, en principe, destiné aux ouvriers, les assureurs ont jugé utile une telle réforme.

Elle couvre généralement les différents sinistres concernant les travaux de plomberie, à savoir les installations de chauffage et de tuyauterie pour les eaux, les travaux d’équipement en appareil sanitaire, … pour faire simple, elle couvre tout dysfonctionnement généré par les actions effectuées par le plombier.

Une RC pro

Pour toutes activités professionnelles, la RC Pro est l’assurance adéquate. Il s’agit d’une assurance qui garantit les dégâts matériels, ainsi que corporels, lors des constructions sur le chantier. La validité de la RC pro s’étale jusqu’à 10 ans après sa souscription.

Les dommages physique ou matériel couverts peuvent être liés à l’ouvrage effectué, comme une technique non-adaptée à la construction causant des accidents. Elle couvre également les effets de matériaux défaillants.

Obligation de souscrire à une couverture

La couvrance aux assurances professionnelles est obligatoire dans le domaine de la plomberie pour des raisons de sécurité, vu l’activité pratiquée.

Possibilité de sanctions

Le plombier peut être passible de sanction s’il ne souscrit pas à une assurance professionnelle. La juridiction catégorise le métier de plombier comme étant une activité professionnelle. De ce fait, pareillement à ses semblables, il est dans son devoir et obligation de choisir au moins une assurance qui couvrira les dégâts.

Dans le cas où le plombier choisit volontairement de ne pas souscrire à une couverture professionnelle, la loi édicte qu’il peut encourir un emprisonnement pour une période de 6 mois maximum mais également accompagné d’une amende.

  Autres couvertures pour plombier

Les risques sur les chantiers de travaux ne doivent pas être négligés. Pour ce faire, il est recommandé pour le cas du plombier d’opter pour une assurance multirisque. Cette dernière s’occupe de la couverture des accidents survenus dans les locaux de votre entreprise.

Si les assurances précédentes ne vous conviennent pas, il reste la mutuelle plombier. Pour cette dernière alternative, vous bénéficierez d’une couverture sanitaire. En cas de blessure pendant votre travail de plombier, les charges seront couvertes par l’assurance.

En somme, le plombier peut souscrire à quatre types d’assurance professionnelle : une assurance décennale, la RC pro, une assurance multirisque et pourquoi pas une mutuelle plomberie. Par contre, s’il ne s’exécute pas, il est passible de sanction civile ou bien de sanction pénale selon la gravité des sinistres.

Written by denis

Denis est la fondateur de ce blog. Il rédige sur de nombreux sujets variés tels que l'immobilier, les voyages, la finance, les sorties, le bricolage maison et aussi sur la santé... etc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment obtenir un bon prêt immobilier ?